Pôle multimodal Châteaubriant

 

Programme : Projet urbain, aménagement paysager et réalisation d’une passerelle
Statut : Concours 2010 – Livraison 2012
Lieu : Châteaubriant
Maîtrise d’œuvre : Matthieu Gelin & David Lafon, architectes; Marion Talagrand, paysagiste; ATPI, BET VRD;
Maître d’ouvrage : Communauté de communes du Castelbriantais
Surface : 3 Hectares
Coût des travaux : 1.900.000 € HT

 

La gare de Châteaubriant est un lieu stratégique au regard de l’avenir de la ville et de sa communauté de communes. Que ce soit dans ses dimensions historique, économique, culturelle ou sociale. L’arrivée du futur Tram-train reliant la ville à Nantes ainsi qu’à l’aéroport Notre-Dame-des-Landes est en voie d’intensifier la nécessité d’une compréhension territoriale de la communauté de communes du Castelbriantais. A travers ce nouveau quartier d’entrée de ville situé à proximité immédiate du centre historique et du château médiéval auquel la ville doit son nom, ce n’est pas seulement Châteaubriant qui se modernise ou se projette, c’est l’ensemble des dix-neuf communes du pays Castelbriantais qui entrent dans une dynamique d’avenir et d’ouverture.

 

Nous distinguons trois enjeux majeurs du projet :

Faire émerger un pôle de mobilités regroupant la gare (et le futur Tram-train), une gare routière (assurant la desserte et le stationnement de 50 bus scolaires), une plateforme de covoiturage, et mettant en avant une logique d’espace public dédiée à la mise en valeur du site et de ses futurs équipements.

Rétablir des continuités, travailler à l’effacement progressif de la coupure que constitue le large faisceau ferroviaire de la gare à l’échelle de ville, reconquérir un quartier en friche pour offrir de nouveaux usages riches et variés, pour améliorer les cheminements piétons et routiers.

Révéler la qualité du lieu, son histoire et sa géographie particulière, sa valeur esthétique et sa matérialité spécifique, pour ancrer le projet dans une démarche éthique alliant culture de la ville et projection vers l’avenir.

 

La faible desserte ferroviaire de Châteaubriant éloigne la ville des chefs-lieux et grandes villes voisines et rend son pays peu attractif bien qu’idéalement situé (à quasi équidistance de Rennes, Nantes, Angers et Laval !). C’est tout l’intérêt du projet d’aménagement des abords de la gare engagé par la communauté de communes du Castelbriantais : en faire un lieu charnière entre la ville, la communauté de commune et les grandes villes environnantes (Nantes dès 2013 avec l’arrivée du Tram-train). Cette ambition se traduit par la création d’un  nouveau quartier de la gare exploitant et préparant les réserves foncières disponibles au profit de la création d’un pôle de mobilités regroupant gares ferroviaire, routière, aire de covoiturage, liaisons douces et structuré par de nouveaux équipements, d’une part, et d’un éco-quartier d’activité d’autre part. En articulant les parcours quotidiens à ces nouveaux programmes et insérant le projet dans des directives d’influences régionales, ce nouveau quartier rétablit la connexion de l’échelle locale à celle du grand territoire.