Pavillon cirque

 

Programme : Pavillon cirque
Statut : livré en 2010
Lieu : Paris (75020)
Maîtrise d’œuvre : Matthieu Gelin & David Lafon, architectes; Agence Territoires, paysagistes; Intégral 4, BET structure; ATPI, BET VRD; Light cible, éclairagistes
Maître d’ouvrage : Ville de Paris, SEMAVIP
Surface : 252 m² SHON
Coût des travaux : 879.048 € HT

 

Ce bâtiment contient deux programmes différents : des locaux destinés à la RATP en rez-de-chaussée et des locaux destinés au Cirque Electrique en étage. Chaque ensemble programmatique se définit par un volume singulier. La désolidarisation des deux fonctions s’effectue par un traitement distinct des volumétries et des matériaux. En continuité des murs de couvertures du périphérique, le local RATP, en rez-de-place, s’inscrit dans le socle. Le local cirque, quant à lui, semble posé à la manière d’un chapiteau doré.

 

Le local cirque, qui surplombe la place, est un volume très contraint car trois de ses façades ne sont pas accessibles. Pour diminuer son impact et le singulariser, son volume est fractionné et découpé. Sa forme fait ainsi apparaître deux sous volumes élancés, destinés chacun à une fonction différente : un volume reçoit l’administration et le public, et l’autre, l’atelier et les réserves du cirque. Le fractionnement de la façade contribue à minimiser la présence du pavillon et donne de la profondeur au bâtiment. La décomposition des espaces assure une hiérarchisation et un bon fonctionnement de l’ensemble. Un habillage en tôle d’acier perforée laquée dorée l’enveloppe. Cette double peau fonctionne à la manière d’un moucharabieh. Cette maille perméable à la lumière protège les divers éléments du programme tels que les sanitaires, les réserves, l’atelier. Ils bénéficient d’un éclairage naturel sans s’ouvrir sur l’espace public. Cette matérialité correspond à l’image des cirques. De nuit, illuminé de l’intérieur, c’est une lanterne qui participe au spectacle.